La pleine conscience

mai 22, 2012

Vivre pleinement présent dans son expérience de l’instant, ici et maintenant, permet de ne pas « broyer du noir », en ressassant le passé ou en anticipant les pires scénarios futurs. Ceci permet de réduire ou d’éviter culpabilité et anxiété inadéquates, ce qui gâche notamment le quotidien et perturbe le sommeil.
Quelques exercices permettent d’apprendre à « muscler » sa capacité à focaliser son attention et ses pensées sur le moment présent.
Exercice du « stop »
De temps à autre dans sa journée, faire un « stop » mental de quelques instants permet de sortir de l’agitation et de se recentrer sur soi et les autres.
Il suffit de se demander :
« De quoi suis-je conscient, en ce moment ? »
« De quoi ne suis-je pas conscient ? »
« Et ceci, en moi ? À l’extérieur de moi ? »
« Que se passe-t-il quand je prends conscience de ma propre conscience ? »
Exercice de prise de conscience
Pour prendre du recul et sortir de ses schémas de réactions automatiques et conditionnées, il est utile de passer en revue différentes dimensions de son expérience de l’instant, rappelant certains exercices de méditation :
– faire quelques respirations apaisantes pour se recentrer sur soi ;
– puis prendre conscience de ses sensations, de ses émotions et de ses pensées : les accueillir sans les juger, juste en prendre note…
Il est ainsi plus facile de garder la tête froide et d’agir ensuite de façon optimale.


Les commentaires sont fermés.